La Jouffe

La Jouffe, merveille du bois des Lens

Le promontoire de la Jouffe, situé au-dessus du Castellas, sur la commune de Montmirat a été habité dès la période du Bronze final, soit environ 1000 ans avant J.-C. A cette époque, non loin de là, dans le bois des Lens, des artistes créaient des statues menhirs comme celle que l’on a retrouvée près de Montagnac. On travaillait le bronze pour en faire des outils, des bijoux, etc. A la Jouffe, on a retrouvé de nombreuses poteries et céramiques qui datent de 2600 ans pour certaines. On y a trouvé aussi des amphores, des tessons et des objets en bronze.

Les inventeurs 

En 1897, Jean de Saint-Venant découvre sur le promontoire de la Jouffe une «vieille enceinte», puis, au début du XX ème siècle, François Mazauric découvre en ce lieu les traces d’un oppidum, entouré d’une enceinte celtique. Peu à peu, les archéologues découvrent et différencient des traces des époques gauloise et romaine.  Après 1918, Monsieur Coste, le propriétaire des lieux exécute des fouilles avec l’aide de prisonniers allemands et il déblaie notamment la grande citerne romaine, qui est encore en très bon état. Depuis de nombreux archéologues amateurs ou professionnels ont fait des fouilles.

La Jouffe d’aujourd’hui 

La Jouffe est depuis peu la propriété de la commune de Montmirat. Un chantier a été réalisé en 2011 pour mettre cette très ancienne église en valeur.